Consulter les messages sans réponse | Consulter les sujets actifs Nous sommes actuellement le Dim Sep 23, 2018 7:53 pm



Répondre au sujet  [ 359 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 24  Suivant
 Débuter en foil gong 
Auteur Message

Inscription : Mer Oct 22, 2014 11:52 am
Message(s) : 131
Localisation : Trégor
Bonjour,
Ce post pour proposer un partage d'expérience dans nos débuts en foil gong. En effet, nous allons être quelques uns ou plus à recevoir notre foil et il serait intéressant que chacun profite de l'expérience ou combine des autres.
L'ours nous a déjà donner les grands principes pour débuter mais rien ne vaut toutes les impressions et sensations de chacun.
J'ai pensé à ouvrir 10 nouveaux sujets: 1ère sortie, 2ème sortie, .....10 ème sortie. Chacun pourrait donc s'y retrouver, mais peut-être un autre classement serait plus conviviale ou plus pratique pour piocher les infos et faire participer les autres de leur façon de résoudre les difficultés (s'il y en a).
C'est vrai que nous avons encore un peu de temps à nous organiser, surtout qu'en Bretagne le démarrage se fera surement au printemps.
Apzo 56 ans, avec beaucoup d'envie de reprendre un apprentissage.

_________________
Board : Alu kite 5'9", airush sector 60,
Kite Naish: Ride 7, Bolt 9, Trip10, Park 12
Foil :Gong Hellvator, Matata Fiol 5'7


Sam Déc 13, 2014 3:59 pm
Profil
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 12, 2007 11:50 am
Message(s) : 17473
Localisation : La Baule / France
Hello,

le plus simple est de changer le titre lors de chacun de vos posts par "session X"

Notez que suivant les conditions on peut galérer dix sessions ou y arriver en deux sessions. Le plan d'eau, le vent, l'engagement, la zenitude, sont des facteurs très importants et variables d'un jour à l'autre.

Je crois que concernant le kiteur, la zenitude est le critère numéro 1. Puis l'engagement est le n°2 car être zen et mollasson ne donne pas grand chose de bon.
Par opposition je dirais que bourrin excité serait la pire des attitudes.

Les conditions permettent aussi de zenifier les plus excités : vent léger = plan d'eau plat = lignes longues = personne à regarder et mettre la pression…

Au départ le plus compliqué est de trouver des appuis qui permettent de gérer les angles du mat du foil pour se lever sans se planter lamentablement et se faire griller les chevilles.
Pour arriver à ça il faut lancer la planche comme d'habitude en mettant un peu de contregite, donc appuyer talon avant. Dès que la planche planouille, il faut relacher progressivement la traction sur la barre pour se concentrer sur les appuis.

La boulette sur la contregite est d'appuyer sur tout le pied avant. Les gens pensent qu'il faut appuyer pied avant pour ne pas laisser le foil décoller, donc ils appuient avec tout le pied avant. En faisant ça la planche part vers le vent arrière et cette boite est douloureuse pour les chevilles. Le pied avant pose la planche à plat mais celle ci "tourne" autour du mat très rapidement : vous tombez sur le dos et la planche monte sur le foil avec vos pieds coincés dans les straps : outch !!!
Donc appuyez bien sur le talon avant.

Pour doser vous devez appuyer aussi pied arrière 20/80 avec le pied avant. L'appui sur le pied arrière se fera plus à plat que sur le pied avant. En effet, pour faire voler le foil, le meilleur moyen est l'appui talon arrière. Dès que vous appuyez talon arrière, le foil monte. C'est comme ça qu'on le fait monter instantanément au démarrage.
Au contraire, un appui pointe de pied arrière va faire descendre le foil ou calmer sa monté car cette appui va remettre de mat à la verticale et sur une allure plus abattue. Donc le foil sera moins en opposition à la traction de l'aile, donc moins sous pression, donc moins susceptible de monter.
La bonne astuce pour doser l'appui pied arrière est de garder le genou arrière entre au dessus et sous le vent du strap arrière. Si votre genou passe au vent du strap arrière : c'est mort : volextrême.com :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

L'autre boulette est de se cramponner à la barre. Une fois lancé, 5/10nds et un peu de traction dans la barre, c'est au vent apparent et au foil de prendre le relai. Tous les gars que je vois galérer ont ce souci. Ils s'agrippent à la barre pour essayer de garder l'équilibre. Ils passent leur temps à relancer l'aile de peur qu'elle ne tombe ou de s'arrêter. C'est une grosse erreur car il faut comprendre qu'un foil pousse vers le haut. Le seul moyen de le contrôler est de pousser vers le bas (en dosant) en vous servant de votre poids tout simplement. Dès que vous vous cramponnez à la barre, vous tirez au vent et vous donnez des envies de virages à votre foil. C'est incontrolable. En vous servant de votre poids et en relachant la traction de l'aile, vous allez vous détendre et donc mieux sentir où appuyer. Le foil est une affaire de sensations, alors adoptez une attitude qui vous donne un maximum de feeling et de liberté de mouvement. Aile à peine bordée, pieds bien appuyés sur la planche, dos détendu, bassin libre etc...

Et là on en revient au calage de la contregite.
Plus vous allez tirer sur l'aile ou plus l'aile va tracter, plus vous allez devoir mettre de la contregite. Car le foil pousse vers le haut, dans l'axe du mat. Si vous ne le couchez pas assez, vous allez passer sous le vent et tomber face dans l'eau. Dès que le mat dépasse l'axe de gite minimum d'opposition à l'aile, c'est la boite sur le dos (sauf si vous choquez un grand coup pour tuer la traction et l'adapter au nouvel axe de gite du mat).
C'est la raison pour laquelle il faut lacher la pression dans la barre dès qu'on a un peu de vitesse. Quelques noeuds suffisent. En appliquant une pression sur la planche bien dans l'axe du mat, vous allez charger le foil au maximum. En réaction celui ci va voler.
Si vous vous cramponnez à la barre, vous appliquez une pression souvent oblique au mat et les ailes sont très mal mises en pression. Vous allez charger la pointe de l'aile au vent, celle ci va réagir en montant, elle va lever le foil vers la verticale alors que vous vous penchez au vent accroché à la barre. Le foil va mal voler et sera incontrolable lorsqu'il va voler jusqu'à ce que vous tombiez sur le dos, la tête non loin du foil :wink: :wink: :wink:
Veillez à toujours adapter l'angle de gite du mat avec la force de traction de l'aile. Pas de traction : toute petite gite. Forte traction : gite maximum. Et entre les deux on dose on dose on dose.
Si un déséquilibre entre la gite du foil et la traction de l'aile apparait, il faut jouer sur l'aile en priorité car c'est ce que vous connaissez le mieux et donc l'action la plus simple.
Par exemple, si le foil passe de plus en plus vertical car vous ne donnez pas assez de gite, il suffit de relacher la barre pour diminuer la pression. Ainsi vous pouvez dominer à nouveau le foil et coucher idéalement le mat au vent en le calant sur la traction de l'aile. Notez que vous pouvez aussi le faire en groupant pour avoir plus de puissance dans les cuisses mais c'est dix fois plus technique.
Ne vous cramponnez pas à la barre : jamais en foil. Jamais jamais jamais.

Autre élément important : votre posture.
Si vous vous tenez droit comme un I vous n'avez aucune marge de rééquilibrage. Le moindre souci et c'est la chute.
Idem si vous êtes en boule : vous n'avez aucune marge.
Si vous êtes penché au vent du foil à l'excès, vous tombez sur le dos. Sous le vent : vous tombez sur le ventre.
L'équilibre est une posture mobile basée savant mélange de tensions et pressions issues d'une multitude d'informations. Dès que vous figez, que vous forcez, que cassez la mobilité : c'est fichu.
L'idéal est de bien assimiler les grands éléments des postures d'équilibre pour n'avoir à se concentrer que sur des micros ajustements posturaux. L'équilibre devient alors une somme de minis mouvements et votre pilotage devient fin.
Au départ, vous allez donc devoir singer une posture idéale apprise par coeur. Laquelle ? Justement celle d'un singe debout. Observez bien leur attitude, elle est idéale pour un équilibre maximum. Prenez les chimpanzés, ils ont une attitude debout qui est à la fois stable et puissante. A tout moment ils peuvent envoyer fort en partant de cette attitude : épaules un peu en avant, dos un poil vouté, bassin en légère rétroversion, jambes un poil fléchies, bras en avant du buste. Ils sont ready pour l'action.
Alors faites les singes. Pour certains ça sera facile :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Autre élément important : le pilotage de l'aile.
On l'a évoqué via le cramponnage compulsif. A bannir. Ok.
Mais plus généralement il faut comprendre comment l'aile influence le foil.
Le foil réagit à la pression. Elle s'accroit avec la vitesse et l'opposition à la traction de l'aile.
En clair, si vous bordez, le foil monte. Si vous choquez, le foil descend.
Mais si vous surbordez vous tuez la vitesse de l'aile, donc le vent apparent, donc se traction donc le foil descend. Sauf que si vous surbordez c'est que vous vous cramponnez et donc que vous vous penchez en arrière et donc le foil monte…
Vous comprenez bien que tout est une histoire de dosage et que l'équilibre est une affaire de douceur et de centimètres dans le border/choquer. Pas des décimètres !!!
Les gens pensent souvent qu'en montant l'aile le foil va monter. C'est vrai et faux à la fois. Exemple : si sur un bord vous baissez l'aile au ras de l'eau, elle va tirer fort sous le vent. Pour ne pas tomber sous le vent emporté par votre aile, vous allez devoir opposer en inclinant le mat à la gite. Bilan vous opposez plus : donc le foil est sous pression et il monte.
Evidemment, si vous mettez l'aile au zénith elle va lever le foil. Mais il faut bien que vous compreniez que ce ne sera pas parce que le foil est mis en pression, mais uniquement parce qu'il est allégé.
Alors attention de ne pas confondre mise en pression et allègement.
D'une manière générale, l'aile se pilote comme d'habitude en surf ou en TT.
L'erreur est un pilotage timide. En envoyant à moitié l'aile, elle termine immédiatement en bord de fenêtre et sans puissance, ce qui vous oblige à relancer en faisant un S. Toutes les pressions sur le foil varient durant ce S : ingérable. Vous ne pouvez pas voler comme ça.
Donc vous devez envoyer franchement. De sorte que vous allez sortir de l'eau pour atteindre une vraie vitesse. Cette vitesse non excessive vous garde face à l'aile et vous évite de la faire travailler. Tout devient plus simple. Vous n'avez plus qu'à vous concentrer sur le foil et border ou choquer doucement.

Autre élément important : le bassin libre.
Nous avons parlé de l'attitude et des pressions sur la planche. Ok.
La vraie clef d'un bon foilboarder c'est son bassin.
Situé non loin de son centre de gravité, il est le vrai régulateur de l'équilibre du foil en l'air.
Au début on cherche à gérer le foil avec les pieds, puis les cuisses, puis l'aile, donc les bras… Tout converge vers le bassin.
Alors au lieu de vous évertuer à pousser plus pied avant : décalez votre bassin de 10cm vers le nez de la planche.
Au lieu de pousser plus talon avant : décalez le bassin vers le nez de la planche et au vent.
Le tour est joué : vos vols sont stabilisés.
Sauf pour les champions de la soca dance, le bassin a l'énorme avantage de bouger doucement. Et il emmène avec tout le reste du corps. A l'inverse des membres, le bassin donne des changements de posture harmonieux, vecteurs d'équilibre.
Pensez bassin, bassin, bassin.

Vous savez tout.

Sauf que vous ne savez pas vous mettre à l'eau… On a parlé de la gestion des premiers 100m mais pas de l'avant 100m. On en a parlé dans un ordre précis qui vise à vous faire intégrer les éléments fondamentaux et zapper les à priori que vous avez envie d'appliquer.

Alors pour atteindre le bassin des 100m, il faut porter la planche au vent, main arrière sur la barre, planche sous le bras avant, classique.
Puis vous posez la planche dans l'eau sur la tranche, toujours au vent de vous.
Une fois de l'eau au dessus du harnais, vous mettez l'aile au zénith, doucement !!! N'oubliez pas que vous avez une ancre d'un mètre au bout du bras avant !!!
La planche a le nez vers l'avant : levez son nez vers l'arrière pour la retourner, toujours sur la tranche, de manière à simplement lui mettre le cul en avant.
On est d'accord : le foil est TOUJOURS au vent jusqu'à présent.
Main avant, attrapez le rail toes side, celui qui n'est pas dans l'eau donc, et aile au zénith faites glisser la planche dans l'axe du vent. Vous la reculez de 90°.
Hop : c'est le moment de mettre les pieds dans les straps à la vitesse de l'éclair. Pied arrière en premier. Et zéro traction dans l'aile.
Si vous mettez le pied avant en premier, la planche part sous le vent et le foil faire ancre entre l'aile et vous : vous allez passer par dessus dans 100% des cas. Et c'est un truc qui rend dingue !!!!!! Tous les débutants ont ce souci. Le propre du débutant est d'oublier de réfléchir. Il va refaire 200 fois cette erreur jusqu'à crasher l'aile ou jouer à frotti frotta avec les bords de fuite du foil 8) 8) 8) Alors alors alors, on calme tout et on reprend à zéro : aile au zénith sans traction, foil au vent, planche cul en avant, je choppe le rail, je chausse les straps.
Il ne reste qu'à envoyer l'aile et vous vous retrouvez au début de cette explication de deux pages. :shock: :shock: :shock:

Practice, practice, practice. Sans JAMAIS s'éloigner d'un cheveu de cette méthode.

Merci.

_________________
Chef cuisinier chez GONG Surfboards


Dim Déc 14, 2014 12:44 pm
Profil Site internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 16, 2009 2:58 pm
Message(s) : 3401
Localisation : Ambassadeur Auray - Quib
VIVEMENT que ça arrive... :mrgreen:

_________________
:mrgreen: NFA XTR 9'0 2015 :mrgreen: Couine Marie 11'6.
Carbon Pro & Carbon Curl
Strutless 12m, MatataFIOL 5'7+HellVator, Catch Pu 5'7.


Dim Déc 14, 2014 4:34 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Août 20, 2010 10:43 am
Message(s) : 3606
Localisation : côte d'uzure !
J'ai pas débuté en foil gong mais je tiens à disposition tout un répertoire de gamelles et des trucs à ne pas faire pour les futurs candidats :mrgreen:
Bref , aujourd'hui ça va mieux mais franchement j'en ai bavé un moment , alors pensez à choisir une journée à 10/12 kts par ex en 12m , vent stable et side-shore c'est l'idéal , pas de hauts fonds ni rochers ni obstacles ni bouées ni trop de monde rien de rien c'est dingue comme on est aimanté vers les emmerdes ...
Pas de vagues , des lignes longues et garder la planche collée les 1ières sessions sans chercher à voler de toute façon ça cape déjà la folie et ça plane sous l'eau , puis plein de trucs à comprendre avant de décoller.
J'ai bien écouté tous les cadors du coin , ne rien précipiter et la position qui va bien au début c'est comme assis sur une chaise et ça brûle bien les cuisses lol !
L'aile m'a fait des trucs que j'avais oublié depuis mes débuts du kite , erreurs de barre à gogo , kiteloop involontaire , moi en mode rapala à donf sous l'eau etc :shock: ça fait bizarre d'être aussi nul tout d'un coup :mrgreen:
Ah oui le harnais aussi , culotte c'est mieux car le ceinture coupe bien le souffle avec le crochet qui remonte au plexus car même aprés 10 sessions j'ai encore mon aile à 45° mini pas plus bas ça crante trop fort encore pour mon niveau et plus ça crante plus ça loffe haha !!
Voilà je me fais des bords de 1 km en mode moineau dans le mistral ça zizag bien et c'est tellement bon que pas envie de faire demi-tour des fois et puis au bout de 2 bords faut descendre au grand largue et là ... hahaha je garde pour moi mais vive le casque et le gilet :roll:


Dim Déc 14, 2014 6:19 pm
Profil

Inscription : Mer Oct 22, 2014 11:52 am
Message(s) : 131
Localisation : Trégor
Il me reste à intégrer toutes ces infos (Le foil au vent ne me parait pas trop naturel), merci bien pour ces précisions.
puis à commander le foil
puis attendre le container
puis attendre que les bonnes conditions soient réunies.
Et je vous ferai un CR en nommant toutes les consignes que je n'ai pas suivies...

_________________
Board : Alu kite 5'9", airush sector 60,
Kite Naish: Ride 7, Bolt 9, Trip10, Park 12
Foil :Gong Hellvator, Matata Fiol 5'7


Dim Déc 14, 2014 8:38 pm
Profil
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 12, 2007 11:50 am
Message(s) : 17473
Localisation : La Baule / France
Hello,

Que veux tu dire par foil au vent ?

Merci.

_________________
Chef cuisinier chez GONG Surfboards


Dim Déc 14, 2014 10:55 pm
Profil Site internet
Patrice
tes explications quand à la répartition du poids et des appuis
en kite foil peuvent elles être retranscrites en windfoil avec ton Hellvator ?
Histoire de se préparer :wink:


Lun Déc 15, 2014 7:10 pm
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 12, 2007 11:50 am
Message(s) : 17473
Localisation : La Baule / France
Hello,

Oui, dans une certaine mesure.

Merci.

_________________
Chef cuisinier chez GONG Surfboards


Lun Déc 15, 2014 8:13 pm
Profil Site internet

Inscription : Mer Oct 22, 2014 11:52 am
Message(s) : 131
Localisation : Trégor
Citer :
On est d'accord : le foil est TOUJOURS au vent jusqu'à présent.


Je comprends qu'il faut être le plus longtemps possible sous le vent du foil, pendant que la planche recule on passe de la position à côté à dessus ce qui réduit le temps passé au vent de l'ensemble.
La planche fait une marche arrière et dès qu'elle est en position travers au vent on balance l'aile gentiment et la planche repart en avant? insn't it?

En fin le mieux c'est de faire quelques expériences, car en ce moment j'ai l'impression de parler dans le vide..
merci pour ces commentaires en casi direct.

_________________
Board : Alu kite 5'9", airush sector 60,
Kite Naish: Ride 7, Bolt 9, Trip10, Park 12
Foil :Gong Hellvator, Matata Fiol 5'7


Mar Déc 16, 2014 9:58 am
Profil
Ours a écrit :
Hello,

Prenez les chimpanzés, ils ont une attitude debout qui est à la fois stable et puissante. A tout moment ils peuvent envoyer fort en partant de cette attitude : épaules un peu en avant, dos un poil vouté, bassin en légère rétroversion, jambes un poil fléchies, bras en avant du buste. Ils sont ready pour l'action.

Merci.


Sinon pour ceux que la comparaison animalière gène :) :)
La posture peut aussi se comparer à celle d'un gardien de but en attende .... :wink: :mrgreen: :mrgreen:


Mar Déc 16, 2014 10:45 am
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 12, 2007 11:50 am
Message(s) : 17473
Localisation : La Baule / France
apzo a écrit :
Citer :
On est d'accord : le foil est TOUJOURS au vent jusqu'à présent.


Je comprends qu'il faut être le plus longtemps possible sous le vent du foil, pendant que la planche recule on passe de la position à côté à dessus ce qui réduit le temps passé au vent de l'ensemble.
La planche fait une marche arrière et dès qu'elle est en position travers au vent on balance l'aile gentiment et la planche repart en avant? insn't it?

En fin le mieux c'est de faire quelques expériences, car en ce moment j'ai l'impression de parler dans le vide..
merci pour ces commentaires en casi direct.


C'est tout à fait ça.

Il faut éviter que l'ancre que fait le foil soit entre toi et l'aile. Sinon tu vas cabaner par dessus à chaque fois.

Pour limiter ce souci, il faut aussi garder le mat parallèle à la surface le plus longtemps possible avant d'envoyer l'aile. Dès qu'il prend dans l'eau tu n'as pas assez de force ou de technique pour t'empêcher de passer au dessus et de te vautrer à plat ventre sous le vent. C'est très agaçant pour les débutants.

C'est aussi pour ça que les foils lourds sont difficiles pour les débutants: en alu c'est infernal.

Merci.

_________________
Chef cuisinier chez GONG Surfboards


Mar Déc 16, 2014 12:27 pm
Profil Site internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Sep 04, 2008 12:52 pm
Message(s) : 1036
Localisation : Embajador Pals (Costa Brava)
Quand tu parles de débutant, c'est débutant en kitefoil. Mais j'imagine qu'il faut d'abord avoir un niveau correct en kite sans foil, avant de vouloir tester le kite avec foil?

_________________
1m88, 78kgs - Alu 6'8 - Moodrive 9'0 - Zero Pro 9' - CM 12'6" x 33" - Spirit 10'11 - Paddle Gong Carbon Pro 190 & Salt Palika 200
Embajador Catalunya. No dudéis en contactar para probar mi material


Mer Déc 17, 2014 2:11 pm
Profil Site internet
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 12, 2007 11:50 am
Message(s) : 17473
Localisation : La Baule / France
Hello,

oui, tout à fait.

Merci.

_________________
Chef cuisinier chez GONG Surfboards


Mer Déc 17, 2014 4:58 pm
Profil Site internet

Inscription : Lun Nov 02, 2009 10:29 pm
Message(s) : 35
Hello,

Premier essai hier. Je confirme, il faut coller à la méthode de L'ours et surtout ne pas s'en éloigner. Et y revenir après les premiers essais pour comprendre ce qu'on a pas compris dans le feu de l'action. En tous cas, j'adhère à 100%, au bout de 10 min quand tu reprends ta board classique, tu as l'impression de faire de la 2 CV sur une autoroute en 2014.


Lun Déc 22, 2014 2:28 pm
Profil
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Juin 12, 2007 11:50 am
Message(s) : 17473
Localisation : La Baule / France
:wink: 8) :wink:

_________________
Chef cuisinier chez GONG Surfboards


Lun Déc 22, 2014 8:35 pm
Profil Site internet
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Répondre au sujet   [ 359 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 24  Suivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction et support en françaisHébergement phpBB